Le content marketing est un bon moyen de créer du lien entre une marque et son client mais dans un contexte où le numérique est omniprésent, il est impératif de se différencier. La réalité virtuelle, la réalité augmentée, les GIFs, le podcastle live streamMapstr et Pinterest semblent être des solutions sans limite de créativité. 

Dans une conjoncture où tout se fait à distance, les consommateurs cherchent à avoir du lien avec les marques. Il est important pour eux qu’elles continuent à communiquerElles peuvent ainsi établir une stratégie de content marketing. Cette dernière consiste à mettre en avant l’ADN de la marque plutôt qu’un message commercial afin de créer un sentiment de proximité avec le consommateur. Fabien Gaëtan, head of Gaming & Social Entertainment de l’agence spécialisée sur les créations digitales We Are Social, insiste sur le fait que « l’expérience proposée doit avant tout être divertissante ». Les réseaux sociaux, la sponsorisation de courts-métrages et autres newsletters sont des outils très souvent utilisés et qui ont déjà prouvé leur efficacité. Pour se différencier et avoir plus d’impact sur son audience, il existe pourtant de nouveaux outils. 

L’AR et la VR pour une autre réalité 

Sur les réseaux sociaux, les filtres et lenses en réalité augmentée (AR) et réalité virtuelle (VR) sont « des technologies créatives ». En effet, elles « permettent d’ajouter une surcouche au monde réel ou de créer une autre réalité, explique Fabien Gaëtan. Ainsi, le message aura un plus grand impact et sera mieux retenu. » En effet, une campagne interactive est généralement plus engageante grâce à ses outils participatifs. 

Avec l’agence Atomic Digital Design qu’il a fondée, Antoine Vu a eu l’occasion de créer des expériences en réalité augmentée pour des marques de tous secteurs comme ce concept d’unboxing pour un nouveau modèle de chaussures Adidas. Il est disponible sur Snapchat. Ce processus permet de dévoiler ce qu’il y a à l’intérieur de l’emballage. « Un chorégraphe a créé une danse qui a ensuite été captée en motion capture. » Dernière étape, le scan 3D de la chaussure pour avoir des chaussures qui dansent toutes seules (sans les pieds dedans) sur son smartphone. Résultat, l’expérience a enregistré un temps moyen de visionnage de 32 secondes alors qu’elle ne dure qu’une dizaine de secondes ! 

Adidas fait danser ses chaussures dans une expérience d’unboxing. ©Atomic Digital Design.

Autre exemple, l’agence parisienne a été la première à créer un filtre pour un compte officiel. Lors du lancement d’Au DD de PNL en 2019, ils ont utilisé le même processus en scannant Lucas, ldanseur, et ont publié l’annonce de l’album en avant-première sur Instagram. Il était ainsi possible de voir le clip, tourné à la Tour Eiffel, dans son salon. Résultat : 10 millions de vues soit 10 fois le nombre d’abonnés du compte PNL au moment du lancement. 

 

Jouer avec les tendances grâce aux GIFs  

Plus que simplement reprendre un extrait amusant de film ou de série, le GIF est un outil créatif sans limite. Il permet de faire passer un message en quelques secondes. Un peu à la manière des émoticônes, le GIF est devenu un second langage pour faire passer ses émotions. Son usage s’est d’ailleurs largement démocratisé sur les réseaux sociaux. En revanche, les marques sont encore trop peu à l’utiliser dans leur communication. Pourtant, elles peuvent tout à fait créer des GIFs à leur image. C’est ce qu’a choisi de faire Lotus. Avec l’agence We Are Social, la marque de papier toilette a surfé sur la tendance des Satisfying GIFs en proposant une collection de GIFs en libre-service sur Giphy. Elle a réussi à montrer les nouveautés de la marque et leurs bénéfices pour un nombre de vues total de 3,7 millions. 

 

Engager la conversation avec les podcasts et les émissions YouTube 

Autre point sur lequel peuvent jouer les marques dans le content marketing : engager la discussion avec le consommateur. Avec le podcast, elles peuvent parler de leurs valeurs tout en mettant en scène l’expérience utilisateur. Cet outil, Fabien Gaëtan l’a déjà utilisé. Avec le podcast « Love story (Bababam) », l’agence et son département influence ont imaginé une série audio pour la sortie du film romantique « Malcolm & Marie » produit par Netflix. Le géant américain « cherche à montrer que les shows qu’il présente sont riches donc qu’ils méritent d’être analysés. » La série audio parle des couples iconiques des films disponibles sur la plateforme. Pour le head of Gaming & Social Entertainment, cet outil « permet de commencer une discussion, d’apporter des connaissances et clés de lecture en plus sur les productions Netflix. D’autant plus qu’en France l’audience est déjà très engagée ». 

Toujours pour la plateforme, l’agence a créé une émission spéciale diffusée sur YouTube baptisée « Dans l’genre ». Elle donne la parole à des influenceurs experts sur le catalogue Netflix. De quoi guider le spectateur dans son choix. 

 

Miser sur la proximité avec Mapstr 

D’abord utilisé par les influenceurs et les particuliers pour sauvegarder et partager leurs bonnes adresses partout dans le monde, Mapstr est de plus en plus exploité par les institutions, les marques et les médias pour créer du lien avec leur communauté. En effet, le réseau social français permet dans ses « maps » de répertorier ses adresses préférées en les classant par hashtag (exemples : #restaurant, #bar). Le Comité Régional Tourisme Bretagne a par exemple fait une campagne d’influence sur Mapstr , en 2020. Accompagnée par l’agence d’influence Reech, l’agence de tourisme a fait appel à des influenceurs bretons fiers de leur région pour demander à leur communauté respective de partager leurs bonnes adresses. De quoi renforcer l’attractivité auprès des autres régions françaises. Pour 493 adresses enregistrées (restaurants, hébergements, sports et loisirs…), le compte affiche 2582 abonnés. La campagne qui a été relayée sur Instagram compte 29 497 likes ou commentaires sur les posts et stories. 

 

Pinterest pour proposer un contenu à valeur ajoutée 

Les marques l’ont compris, Pinterest est un bon outil de content marketing. 75 % des créateurs de contenus sont des marques ou des médias et le réseau social compte 459 millions d’utilisateurs actifs par mois. General Electric a créé plusieurs boards pour toucher sa communauté. L’un du nom de « badass machines » montre les machines les plus impressionnantes que la firme industrielle ait créées et l’autre, « 100 years of life » présente les produits phares de la marque. Son compte Pinterest est suivi par 31 615 personnes et compte 117,2k vues mensuelles. Autre exemple, Castorama propose sur le réseau social des idées déco et tutos Do It Yourself et a 36 300 abonnés. 

 

Favoriser les ventes avec le live stream 

Dernier outil, le live stream. Donner la possibilité à sa communauté de participer de chez elle à un événement en direct favorise l’envie d’acheter les produits ou services présentés. Orel Simon, fondateur de l’agence SPOA spécialisée sur ce segment, a travaillé avec ses équipes pour BMW. Ils ont proposé un jeu concours en live pour la sortie d’un nouveau modèle de voiture. « On a installé un plateau TV avec un animateur et diffusé le live sur Facebook. Le gagnant a eu droit à un weekend avec la BMW. » Pendant le live, le présentateur a expliqué les vertus du modèle pendant que la caméra rentrait dans la voiture. L’interactivité étant le meilleur moyen de faire retenir une information au consommateur, l’agence a donné la possibilité à l’audience de participer via un chat en ligne. En parallèle du live stream, les clients avaient la possibilité d’acheter le nouveau modèle. C’est ce qu’on appelle le live shopping. 

 

Les autres écoles du groupe MediaSchool

Les Médias et Evénéments du groupe MediaSchool